Les estampilles, les médailles.

Les estampilles et récompenses connues sur les

 

mouvements de Paris.

 

Les estampilles que l'on trouve sur la platine arrière de certains mouvements attestent l'obtention d'une récompense lors d'une exposition, d'un concours.

Ces estampilles peuvent aider à la datation d'une pendule.


 

 

Par ordre alphabétique:

 

Baschet Baullier

1855- Mention honorable -Paris

Boname L

1893- Hors concours- Besançon

Bourdin A E

1844- médaille de bronze-Paris

1849-Médaille de bronze-paris

1855- Médaille d'argent-paris

1867-Médaille de bronze-Paris

Deshays

1827-Médaille d'argent

Drocourt Pierre

1867- Médaille de bronze-paris

1878-Médaille d'argent-Paris

1889- Médaille d'or-Paris

Huard

1834- Médaille de bronze

Jacob

1834-Médaille d'argent

Jacot Henri

1855- Médaille de bronze-paris

1862- médaille de bronze

1867- médaille de bronze

1878- médaille de bronze

1889- médaille d'or

1900- médaille d'or

1914- médaille d'or

 

Japy

1819-Médaille d'or

1823-Médaille d'or

1827-Médaille d'or

1834-Médaille d'or

1839- médaille d'or

1844- médaille d'argent

1849-Médaille d'argent

On trouve cette estampille de 1850 à 1858

 

 

1855- grande médaille d'honneur

1867-Grande médaille d'honneur

1878- Hors concours

1879- Grand diplôme d'honneur-Besançon

1880-Grand diplôme d'honneur- la chaux-de-Fond

A partir de 1889, l'estampille sera la suivante:

Par la suite, au début du XXème environ  le sigle Japy sera celui-ci:

Un J  un F et un C entrecroisés  pour Japy Frères et Compagnie.

Lepaute fils

1819-Médaille d'argent

Leroy

1867-Médaille de bronze

1878-Médaille d'argent

1889-Médaille d'or

Margaine F A

1889-Médaille d'argent

1900-Médaille d'or

Marti Fritz

1900-Médaille d'or

 

Marti Samuel

1841-Mention honorable

1851-Médaille d'or

1852-Médaille d'or

1860-Médaille de bronze

 

1889-Médaille d'argent

1900-médaille d'or

 

 

Motel

1827-Médaille d'argent

1834-Médaille d 'or

Mougin A D

 

vers 1890/1908

Neveu H

1834-Médaille de bronze

Perrelet père & fils

Médaille d'or 1827

Pons Honoré

1819-Médaille d'argent

1823-Médaille d'argent

1827-Médaille d'or

1834-Médaille d'or

1839-Médaille d'or

1844- Médaille d'or

Porron

1827- Médaille de bronze

Raingo frères

1834-mention honorable

1889-Médaille d'or

Rodanet A H

1878-Médaille d'argent

1885-médaille d'argent

 

Vincenti Jean

1824-médaille d'argent

 

1834-medaille d'argent

1855-Médaille d'argent

 

Il faut savoir que une médaille obtenue est frappée jusqu'à l'obtention de la suivante si suivante il y a. 

 

 Wagner- Médaille d'argent 1819-1827

Commentaires (2)

DERVAUX
  • 1. DERVAUX | 13/04/2019
Bonsoir,
Je restaure, en amateur, un mouvement de Paris estampillé Samuel Marti 1860 Médaille de bronze (merci pour le tableau proposé sur votre site). Je constate un numeros sur la platine arrière et le même sur la tranche du cerclage en laiton entourant le cadran.
Je suppose qu'il s'agit du n* de série mais pourquoi le même n* sur le cerclage?
Concernant la lame de suspension doit-elle coulisser dans le Brocot avec du jeu, gras ou légèrement serrant?
Grand merci pour les réponses.
Bernard DERVAUX
Belgique.
dagonneau-jean-pierre
  • dagonneau-jean-pierre (site web) | 15/04/2019
Bonsoir Monsieur. Lorsque le mouvement de Paris a été industrialisé, il y avait des fabricants de mouvements, Japy, Vincenti, Marty etc Les mouvements ainsi réalisés étaient confiés aux horlogers finisseurs qui leurs adjoignaient les balanciers, les timbres, les cadrans et les aiguilles. Les ensembles étaient ensuite envoyés aux horlogers emboîteurs qui installaient les mouvements dans les boitiers, en bois, marbre, bronze etc. On peut donc supposer que les ensembles, mouvements et cadrans étaient emballés séparément pour éviter toute casse, à la réception, l'horloger emboîteur se repérait avec les N° Frappés sur la lunette avant et le mouvement. La lame de suspension ne doit pas serrer dans la fente du curseur der la suspension Brocot Meilleures salutations.

Ajouter un commentaire